ADMINISTRER

 

La transition s'opère, votre projet est prêt à être lancé et

vous allez tout mettre en place pour briller.

 

Passer de l'entrepreneur.e au chef d'entreprise

 

Expérience n°1   Avis négatifs sur votre projet : écoutez-les et apprenez pour votre business ou apprenez sur vous-même

J’ai eu un débat assez récent où une personne disait qu’il fallait absolument s’éloigner des gens qui ne croyaient pas en notre business. Pour ma part j’apporte une nuance ; je pense qu’il faut écouter TOUT le monde et surtout comprendre ce qui les amènent à penser de cette manière de notre projet. Il faut peut-être se mettre à distance de ce type de personne mais pas trop non plus … car celles-ci vous amèneront des contres arguments que vos futurs clients auront très certainement. Alors prenez ces retours comme un exercice : questionnez-les sur le fait qu’il s’agisse de votre personnalité, du produit, du besoin ? Que feraient-ils à votre place ? Peut-être ont-ils mal compris votre projet, ne croient pas en vous … tout ce qu’un partenaire financier pourra croire de vous/de votre projet. Donc entraînez-vous à questionner pour mieux lever les doutes !

Expérience n°2   Ils ont su nous/me faire rêver

Faites rêver vos partenaires, vos clients mais vous, gardez les pieds sur terre ! Je vois trop d'entrepreneur.e qui restent dans leur propre réalité. Pour moi avant d'aller briller en société, il faut penser à : la stabilité de son entreprise, sa rémunération, sa sérénité.

Expérience n°3   Etre l’élu, passer la première année, puis passer la troisième année

Pour moi l’entrepreneuriat est la partie la plus difficile. Ensuite la gestion d’entreprise c’est comme le vélo, on apprend puis tout roule généralement normalement … mais rien ne vous empêchera de crever (au sens figuré comme au sens propre) en chemin.

  • Au lancement, calculez bien ce que vous pouvez perdre financièrement. Le temps ne compte pas, nous allez, à ce niveau-là, être rémunéré par « l’expérience ».

  • Si au bout d’un an vous ne pouvez pas vous verser un salaire, remballez votre projet ou faites un sérieux virage (je parle pour une société, pas une start-up). Ouvrez les yeux : vous n’êtes pas rentable.

  • Si vous passez les trois ans, c’est que vous êtes entrés en vitesse de croisière. Votre entreprise est normalement stable et vous pouvez vous permettre de « prendre des risques ».

Il vous arrivera de voir des entreprises toujours debout au bout de 1an ou même de 5ans et ne pas comprendre comment elles sont rentables. J’ai bien souvent rencontré des personnes qui disent « oui mon entreprise marche très bien » alors qu’elles ne se versent que 400€ de salaire mensuel. Non votre entreprise ne marche pas bien ! Aussi j’ai rencontré des personnes qui n’ont « aucun soucis » avec leur entreprises mais qui est renfloué quotidiennement par les parents ou par le.a conjoint.e. Sachez compter et comparer ce qui est comparable.

 

Je dirais – mais étude à trouver – que seul 30% des personnes entreprenant un projet seront élues. Puis 30% arriveront à passer l’année puis encore 30% passeront les trois ans. Donc oui vous êtes les meilleurs, vous allez y arriver, vous allez révolutionner le monde mais gardez la tête froide !

Je vous invite à lire cet article sur le désenchantement entrepreneurial par Maddyness.

Expérience n°4  

* Nos raisons de créer une entreprise

  1. Vous souhaitez gagner du temps

  2. Vous souhaitez gagner de l’argent

  3. Vous souhaitez avoir de la reconnaissance

  4. Vous souhaitez créer votre emploi

  5. Vous souhaitez être libre dans la prise de vos décisions

  6. Vous souhaitez laisser libre court à votre créativité

  7. Vous ne souhaitez plus avoir de boss

 

* La réalité

  1. Le temps n’aura plus la même définition car vous ne penserez plus qu’à votre entreprise.

  2. Il faudra dépenser de l’argent pour en gagner et appliquer les bonnes recettes pour en gagner deux fois plus.

  3. Vous n’aurez la reconnaissance que des personnes de votre domaine, car seuls elles prendront la mesure de l’ampleur de votre travail.

  4. Vous ne serez plus salarié mais indépendant ou employeur, le confort du salariat n’existera plus.

  5. Vos décisions seront prise dans le brouillard, vous serez seul à la barre.

  6. Votre créativité sera bridée par les réalités du marché.

  7. Le boss ne sera plus votre manager mais le boss sera vos clients, et ils sont intransigeants !

 

En bref, lancez-vous, vous vivrez une formidable aventure, mais donnez-vous une période donnée et un budget déterminé. Si cela ne fonctionne pas, c’est que ce n’est pas le bon moment ou la bonne idée, vous recommencerez autrement !

L'importance de donner du temps à la gestion de votre entreprise

S'entend "gestion" : la gestion comptable, RH, légale, des moyens généraux ...

Comme je le disais précédemment, outre trouver LA bonne idée, il faut savoir que votre business sera réparti comme suit : 

                                 ⅓ dépendra de votre coeur de métier

                                 ⅓ dépendra de votre capacité à aller chercher vos client

                                 ⅓ dépendra de votre gestion

                                 le tout sera saupoudré de chance

Dans cette rubrique, nous allons parler de la gestion de votre entreprise.

Parce que vous n'aurez pas que ça à faire, il faudra faire court mais de manière rigoureuse. Car le temps que vous penserez gagner en "faisant du vite-fait", vous passez le double en cherchant à récupérer l'information au moment de votre bilan comptable. Mais sachez également qu'il ne faudra pas attendre votre bilan comptable pour piloter votre entreprise ! Car il est bien souvent trop tard quand vient le rdv débrief avec votre expert-comptable.

Se poser physiquement et mentalement

Cette gestion vous prendra entre 4h par mois à 1 journée par semaine selon le nombre de salariés que vous aurez/avez. Prenez cette opportunité pour faire le point sur votre évolution : comment va mon entreprise ? où vais-je ? qu'est il possible d'améliorer ? puis-je me verser un salaire ?

Rigueur, organisation, exhaustivité et s'entourer !

Ici vous trouverez les ressources pour vous aider, pour ne rien oublier et tout anticiper ! A noter : ne sera abordé que les obligations des entreprises de 0 à 10 salariés. Pourquoi jusqu'à 10 ? Car à partir de 11 salariés il y a des obligations légales plus importantes encore en terme RH.

Poignée de main
Créer et sécuriser son entreprise
Femmes propriétaires d'entreprise
Fournisseurs et clients
Réunion d'équipe
Ressources Humaines
Signez le bail
Fin de l'aventure et rebondir
Homme travaillant sur son ordinateur por
Démarrer son activité
Entreprise
Moyens généraux
Entreprise
Aléas de l'entreprise
Ami de soutien
Se faire épauler

Comme vous pouvez vous en douter, chaque entreprise a ses particularitées

(coeur de métier, secteur d'activité, environnement, législation, convention collective etc.).

Pour un accompagnement sur-mesure, je vous invite à me contacter.